Kbis.BIZ Guadeloupe
5 conseils pour créer sa marque de cosmétiques

5 conseils pour créer sa marque de cosmétiques

sante

Avec 25% des parts de marché, la France reste le leader mondial de l’industrie cosmétique et parfumerie. Atout majeur de notre économie, ce secteur jouit d’une certaine liberté en termes de délocalisation de laboratoires de R&D, de conception ou de marketing. C’est ainsi que de nombreuses entreprises collaborent au niveau national au travers de pôles de compétitivité tels que Cosmetic Valley ou Pass. De plus, les marques françaises sont reconnues à l’international comme un gage de qualité. C’est pourquoi l’expansion de ce secteur créée une conjoncture favorable à la création de nouvelles marques. Voici donc 5 conseils pour créer votre entreprise de cosmétiques !

1. Bien comprendre le secteur et étudier ce que fait la concurrence:
Pour débuter une marque de cosmétiques, il est en effet important de comprendre le fonctionnement du secteur et son évolution. En effet, l’action des produits de maquillage est le fruit d’un processus chimique complexe résultant d’un délicat équilibre entre les ingrédients utilisés. Il est donc essentiel de bien s’informer sur les ingrédients et les procédés utilisés dans la fabrication des cosmétiques mais aussi sur ce que propose la concurrence afin de se démarquer des autres marques présentes sur le même secteur.

2. Choisir sa spécialité:

Le secteur des cosmétiques recouvre un large gamme de produits pour les cheveux, le visage, le corps ou bien une zone ciblée telles que les dents ou les ongles. Des connaissances en marketing et en communication sont également nécessaires pour la réussite de votre marque. Votre marque pourra ainsi se différencier sur ces multiples aspects. Il est donc crucial de mettre en place un plan de communication précis afin de promouvoir votre entreprise.

3. Promouvoir son entreprise:

Il est important de nommer son entreprise selon des critères bien spécifiques. En effet, c’est lui qui définira l’image de marque de votre société. Il est possible d’utiliser votre propre nom pour votre firme (ex: Laurence Dumont) ou de choisir une dénomination plus spécifique (ex: Backroom Industries).

Pensez également à quelques facteurs qui définissent les valeurs véhiculées par votre enseigne et qui différencient vos produits de ceux déjà existants sur le marché. C’est en effet ce qui va permettre à vos clients de s’attacher à votre philosophie de marque et de les fidéliser. Pour réaliser votre promotion, de nombreuses techniques existent; vous pouvez utiliser les réseaux sociaux pour diffuser votre concept, mais aussi le street marketing ou encore le sponsoring. Enfin, il est important que votre marque possède un site internet où les consommateurs potentiels puissent se rendre pour s’informer.

4. Attention aux aspects techniques!

Au niveau du local d’activité, vous pouvez choisir de débuter chez vous ou bien de louer un local. Cette deuxième solution se révélant plus sécuritaire mais aussi plus coûteuse. Concernant les aspects juridiques, un certain nombre d’éléments sont à prendre en compte tels que le statut de l’entreprise, les brevets, l’assurance. Vous devrez également mettre en place une gestion rigoureuse de la qualité, ce qui passera par une parfaite connaissance des normes en vigueur.

5. Choisir les bons circuits de distribution:

Le circuit de distribution représente l’étape finale et un enjeu primordial pour la réussite de votre marque. En effet, il existe de nombreux circuits qui vous permettent de diffuser vos produits. Ces derniers se divisent en 5 catégories:

– la distribution en GMS (Grandes et Moyennes Surfaces): C’est le circuit principal de distribution de cosmétiques en France. Avec plus de 5,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires, il concentre les ventes principales du secteur. Si vous souhaitez y vendre vos produits, sachez que ce sont les capillaires et la toilette qui représentent ses deux plus gros marchés avec plus d’1,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires chacun.

– la distribution en parfumeries qui se divise en 4 catégories: les grandes chaînes nationales (Marionnaud, Sephora, Nocibé) avec 76% du marché national; les franchises et groupements (Beauty Success, Passion Beauté) qui représentent près de 12% du marché; les grands magasins (Les Galeries Lafayette, Le Printemps, Le Bon Marché) (8%) et enfin, les parfumeurs indépendants qui représentent 4% du marché.

– Les pharmacies et parapharmacies qui représentent 40% des parts du marché des soins. Elles bénéficient d’une visibilité accrue et proposent de la gestion des stocks, des accompagnements divers et des formations. Les parapharmacies sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses à se retrouver dans des GMS aujourd’hui.

– Internet représente aujourd’hui le moyen le plus économique pour vendre ses produits. Il enregistre également une hausse importante depuis quelques années et de plus en plus de boutiques en ligne s’y développent. On comptait en 2011 près de 30 millions de français acheteurs sur ce circuit et ce chiffre n’a cessé d’augmenter depuis !

– La Vente Directe se porte également très bien. Si elle ne représente qu’1% des parts de marché, elle demeure tout de même une niche non négligeable et son succès incite de nombreuses entreprises à se lancer dans l’aventure.

(source: www.parcoursfrance.com)


About the Author

GecomsAdmin